interface L’école de Tri au vélodrome de Roubaix

Le Samedi 17 Décembre 2016, 31 jeunes étaient présents pour clôturer cette année 2016 riche en évènement. 


Départ en bus à 13 h 15 à côté de la grande fête foraine du stade tribut.

Lorsque vous arrivez sur la piste du Vélodrome Couvert Régional Jean Stablinski à Roubaix, vous avez une impression de grandeur. D’immensité même. Tout parait très calme, juste avant que les 31 petits dunkerquois déboulent dans le stade car avec eux, le bruit vient progressivement.  

Structure franchement très bien entretenue, on croirait que la piste est toute neuve. 

piste.jpg

Vous remarquez qu’il  y a une bande bleue qui constitue la côte d’azur. Pour s’échauffer tranquillement en quelque sorte.  Lorsque vous prenez de la vitesse, par exemple en appuyant sur les pédales, vous arrivez ensuite à dépasser la ligne noire qui symbolise réellement la piste du vélodrome.

C’est une vraie petite entreprise avec des créneaux ponctuels et un accueil pour réaliser des baptêmes aux débutants à certains moments de la journée.

Afin de tester la réactivité du personnel, nous avions naturellement réservé 27 places pour 31 jeunes présents.  Ce n’est pas qu’on a trouvé par hasard 4 jeunes sur le bord de l’A 25 en chemin, on n’est pas comme ça à l’école de tri. 

Consigne.jpg

Il y aura donc 2 groupes de 12 et un groupe de 7 jeunes mélangés à d’autres participants. Les organisateurs ont été très sympas de nous accorder quelques places supplémentaires alors qu’ils étaient super complets dans leur planning. 

Le principe de précaution interdisant d’avoir sur la piste pendant le même moment plus de 12 jeunes débutants. Il faut le savoir. C’est une nouvelle loi votée fin novembre 2016 par les députés permettant de réguler très précisément le baptême sur piste en vélodrome couvert avec pignon fixe (car il existait à cet endroit un vide juridique ce qui posait un problème majeur à la France).

L’initiation dure environ 40 minutes avec un moniteur. Grande première pour environ la moitié des jeunes de l’école de tri qui découvre ET les pédales « clipsées » (avec cale pied habituel) ET le pignon fixe (qui vous oblige à pédaler tout le temps sans pouvoir s’arrêter sous peine d’être violement éjecté du vélo).

On pronostique quelques petites chutes par déséquilibre et inhabitude mais finalement, même sans frein, tout le monde s’est bien débrouillé en s’accrochant à la paroi et en évitant de tomber sur la belle piste du vélodrome ;

A l’issu de la séance composé de nombreux petits exercices ludiques, chaque jeune peut rouler environ 5 minutes et chercher à monter haut sur la piste (pente à 45 % dans les virages tout de même). Celles et ceux qui ont réussi obtiennent alors un diplôme leur permettant de rouler avec beaucoup de monde sur des créneaux d’entrainement définis par le vélodrome, c’est-à-dire sans être dangereux pour les autres (nous avons entendu parler de 120 vélos en même temps sur la piste ce qui est pas mal tout de même!).

Il fallait connaître l’astuce pour réussir à monter sur la piste et réussir à se maintenir plusieurs tours d’affilé (ce que la majorité des jeunes ont su faire je vous rassure). Coach Oliv nous ré explique donc les bases de la physique dans le briefing d’avant course :

L’angle αα augmente proportionnellement a ωω. Les efforts tangentiels augmentent donc proportionnellement au gradient de vitesse. Dans un référentiel galiléen, ces forces de type frottement, dues aux interactions entre molécules du fluide, sont appelées contraintes (force par unité de surface) σ→σ→ . Selon la formule :

σ→1→2=dF−→dS=σnn→+σtt→avecσn=−pσ→1→2=dF→dS=σnn→+σtt→avecσn=−p

Il fallait rouler à plus de 27 km / heure pour monter sur la piste du vélodrome et s’y maintenir. CQFD. Merci coach Oliv.

Fin de l’entrainement et exceptionnellement gouter pour tout le monde.

Gouter.jpg

Des terrains de badminton sont au centre du vélodrome car il semblerait qu’il existe une synergie entre le vélo de piste et le badminton mais nous n’avons pas encore trouvé laquelle !

Gateau au chocolat.jpg

 

Il ne reste plus qu’à aller au vélodrome non couvert de grande synthe pour s’entrainer et progresser en vélo de route pendant l’hiver (pour celles et ceux qui ne font pas de home trainer).

Merci à notre banquier Richard d’avoir, une fois encore, sorti le chéquier du TL 59 pour nous permettre de faire cette belle sortie en groupe.

Une photo souvenir à côté du mannequin Cofidis en tenue et on remonte dans le bus.

2017 sera une année de compétition et de performance pour tous les jeunes de l’école de tri. 

velodrome roubaix.jpg

 

L'école de tri


Précédent | Suivant Par Alban [Lu 1278] 
 | Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami